Après avoir profité de tous les plaisirs de l’eau en surface, le temps d’un après-midi à la plage ou d’une sortie en stand up paddle, un jour viendra où vous aurez envie de savoir ce qui se cache sans les profondeurs du Léman.

Pêcheur professionnel à Thonon et habitué des lieux, Jérôme est bien placé pour vous en parler. Mais pour le trouver, il faudra vous lever de bonne heure…

Sur les pas de Jérôme Raymond...plongée dans son emploi du temps !

  • à 4:00

    très exactement. Parce que pour qui veut avoir une
    chance d’attraper féras ou ombles chevaliers, les filets doivent
    être remontés avant le lever du jour. À la lueur de lune, Jérôme
    progresse en direction des balises lumineuses signalant la
    position des filets. Les relever exige de la technique, surtout
    dans le noir…

  • 8:00

    Après avoir dégagé les féras des mailles des
    filets, n’imaginez pas rentrer au port. La journée de pêche se poursuit, avec la dépose des filets pour les perches, à relever quelques heures plus tard. L’écaillage et le vidage
    des poissons se feront au port, avant la vente.

  • 12:00

    Aujourd’hui, la pêche n’a pas été miraculeuse. Pour répondre à la demande des restaurateurs et commerçants de Thonon, Jérôme décide de déployer ses filets une nouvelle fois. Cette fois-ci, un beau banc de perches s’y laissera prendre… Les sortir des mailles nécessitera patience et longueur de temps.

  • 17:00

    Pas de pause goûter en vue ! L’heure est venue de
    repartir, après avoir préalablement démêlé les filets. Dans
    quelques minutes, ces pièges de 120 m de long se déploieront
    sur 15 m de profondeur, en attente de futures prises… Le soleil
    qui se couche sur le lac sonne la fin de la journée pour Jérôme.

bateau filets Jerôme-Raymond

« Demain, et tous les jours à venir, excepté le dimanche, où la pêche aux filets laisse place à la navigation de plaisance, les pêches se suivront, mais ne se ressembleront pas. Le lac sera parfois calme, parfois tumultueux. La météo se fera plus ou moins complice. Les poissons ne seront jamais tout à fait là où on les attend. La passion de la pêche restera quant à elle inchangée. »